Mini revue : Dead Snow

Dead Snow (réal. Tommy Wirkola), c’est le film qui allie attaque de zombies et attaque de Nazis. Il est sorti il y a quelques années, en 2009. C’est un film Norvégien qui a la particularité d’être diffusé principalement en VO, ce qui n’est pas plus mal, ça lui permet de rester authentique.
Je voulais parler un peu de ce film parce qu’il mélange pas mal de références et que j’en avais lu beaucoup de bien. En ce qui me concerne, il ne viendra pas se classer parmi mes films préférés, dans le genre j’ai largement préféré La Cabane dans les bois, un peu moins original (parce qu’Américain ?) mais plus réussi.

On retrouve une bande de jeunes qui vient passer les vacances de Pâques dans une cabane dans la montagne enneigée, quelque part en Norvège. Mais un voyageur vient les avertir que l’endroit n’est pas vraiment safe, parce que hanté par des Nazis qui squattent le coin depuis la deuxième guerre mondiale. La première partie du film est assez bateau, comme je l’ai dit on dirait un peu La Cabane dans les bois (même si ce dernier est sorti plus tard, en 2012) : bande de jeunes, dont un fan de films (forcément), un peu de bière, un peu de sexe, grosse grosse référence à Vendredi 13 donc qui est mentionné d’ailleurs. Les premiers à coucher sont les premiers à mourir, voili voilou.

images-1
(Ce n’est jamais bon signe de trouver un coffre oublié dans un chalet…)

Rien d’extraordinaire dans la première moitié du film, si ce n’est que c’est l’un des rares films récents à suggérer le « monstre » plutôt que de le montrer clairement. Aujourd’hui avec toutes les techniques de cinéma, on ne se prive plus pour nous montrer toutes sortes de montruosités très réalistes, mais mine de rien, moins on en voit, plus on tremble ! Et j’ai trouvé ça bien réussi, c’était une bonne idée. Du coup, même si on s’ennuie un peu, on ressent de l’angoisse et la peur monte.

J’ai aussi beaucoup aimé le clin d’oeil à Braindead : Erlend, fan de films d’horreur porte sa passion en étendard avec un T-shirt Braindead, et il s’avère que sa mort sera tout à fait digne du film (il se fait ouvrir la tête en deux à mains nues et son cerveau glisse à terre, miam miam). Mais en-dehors de ça l’intrigue est un peu décousue (une histoire de copine qui devait venir à pied, qui n’arrive jamais et qui ne sert pas à grand chose au final) et mal rythmée, les personnages ne sont pas développés…

Dans la deuxième moitié du film – à partir du moment où on voit les zombies-nazis – on a l’impression de changer de film. L’ambiance n’est plus la même et on assiste à des scènes plutôt pas courantes pour ce genre de film (teenage movie + zombie) :
– l’une des filles doit tuer un pauvre corbeau à mains nues pour ne pas se faire repérer par les zombies
un boyau de zombie sert de corde de rappel
– une vision en caméra suggestive d’une personne en train de se faire dévorer
– etc.
Quelques scènes sympa. Dommage que les zombies-nazis ne soient pas super beaux, mais c’est sûrement une question de budget (800 000 dollars estimés ce n’est pas énorme).

dead-snow-8
(Petite pensée pour nos amis des bois)

Au final pour moi ce film n’est clairement pas l’un des meilleurs films de zombies à voir – comme annoncé-, mais il mérite au moins la palme de l’originalité. Combiner les deux grands méchants qui font frémir les Amériques (les zombies et les Nazis, enfin vous aviez déjà compris) c’est vraiment pas mal, les références sont bonnes (Vendredi 13, Massacre à la tronçonneuse, Braindead, j’en passe), les morts sont assez originales pour être retenues. Gros bémol donc sur le scénario et les dialogues, pas assez réfléchis ou poussés. Quelques gros clichés auraient pu être évités aussi.
Un film à se faire entre potes, pour les délires, pas plus.

dead snow fight

Mais ce qui est sûr, c’est que l’affiche déchire sa mère :

Dead snow affiche

La bande annonce :

Jolly S.

——————————————-

Dead Snow in English
Dead Snow is the movie that combines zombie attack and Nazi attack. This Norwegian film is mostly broadcasted in original version, which is for the best. I’ve read many good comments about this movie, but it is clearly not one of my favorites. I prefered The Cabin in the Wood that has some similarities, and is a better movie.

It starts with the classic scenario: a group of young people intend to spend their Eastern holidays in a cabin in some Norwegian mountains, where they meet a wanderer who warns them about « ghost Nazis » haunting the place. The firts half of the movie is stereotyped : young people, one of which is a movie fan (as one could expect), beers, sex… a big referece to Friday the 13th (that is besides mentioned). The first one to have sex are the first ones to die… Classic.

images

There’s nothing stunning about this first half of the movie, except that it is rare nowadays that a horro movie suggests the « monster » more than it shows it. It tends to create a nerve-racking ambiance which is a good thing: even if you’re bored, you’re quite scared.

I also loved the reference to Braindead, when the movie guy wearing a commercial T-shirt o Peter Jackson’s movie dies and his death is worth the movie itself (his head is seperated into two parts, with the zombie’s bare hands, and his brains just slip on the floor). Yet the plot is a little bit disjointed, the rhythm is not good, the characters are not developed.

But the second half of the movie, when you can actually see them, becomes a whole new movie and you can witness very original scenes for the genre (teenage movie + zombies):
– one of the girls has to kill a crow, with her bare hand once again
– one of the zombie’s gut is used as a rope
– a suggestive camera as a girl being eaten, etc.
Enjoyable scenes at the end, it’s a shame that the zombies don’t look that good (but the film’s budget was small: around 800 000 dollars).

dead_snow_1600x1200

As a conclusion, I would say that Dead Snow is clearly not one of the best zombie movies ever (even if the poster says so), but you can count on its originality. The combination of the two biggest frights of he US (Zombies and Nazis) was a good idea, the references are good, the deaths are funny enough to be remembered. Bad points for the scenario, the dialogs and some clichés that should have been avoided.
A movie to watch with your friends, not much.

Jolly S.

Publicités
Cet article, publié dans Mini revues, Zombies, est tagué , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s