Mini revue : Warm Bodies

Helloooo ça fait un petit moment déjà que je n’ai rien posté ici ! Voilà ce que c’est que de profiter du soleil, on en oublie de faire un petit tour par les salles obscures ! Aujourd’hui je vous propose un film assez récent, bien que plus au cinéma, que j’avais déjà mentionné ici : Warm Bodies.

Warm Bodies, sorti en 2013, a été réalisé par Jonathan Levine et est adapté du roman d’Isaac Marion (2010 me dit Wikipédia). Il raconte l’histoire d’un zombie, R, qui recommence peu à peu à se sentir humain grâce aux sentiments qu’il porte à une survivante nommée Julie. Un Roméo et Juliette (je devrais dire Romero et Juliette, mais je m’égare, en plus c’est nul) à la sauce zombie donc (hé oui, R et Julie…), d’autant plus que le père de Julie est… le chef des humains – ou un truc comme ça, on n’a pas trop d’explications en fait. Mais c’est un mec important. R, lui, n’a plus aucun souvenir de sa vie d’avant, donc pas de famille.

Warm-Bodies-Banner
(Oui, John Malkovich aussi)

Je vais faire court. Vous me connaissez (maintenant, un peu), je suis assez tolérante en ce qui concerne les visions un peu « déviantes » des zombies, tueurs ou autres monstres de cinéma. Cela dit, j’exige un minimum de crédibilité pour pouvoir m’intéresser au film. Warm Bodies, c’est LE film qui manque de crédibilité du début à la fin. Dès le début, on rencontre R qui erre (on a dit stop) dans un aéroport et qui nous raconte à quel point il est triste d’être mort. Oui, il nous raconte sa vie, tranquille, avec une logique et des pensées très humaines. Comment cela se fait-il ? Est-il le seul à penser ? On ne le saura jamais. C’est vrai, à quoi bon rentrer dans les détails après tout ?

WARM-BODIES
(Julie -Teresa Palmer- et R -Nicholas Hoult)

Un jour, R tombe nez à nez avec Julie (après avoir mangé le cerveau de son copain et après avoir appris à la connaître via les souvenirs imprégnés dans le cerveau bien sûr), il décide de lui sauver la vie et l’emmène chez lui. Car oui, R a un chez lui et il aime écouter de la musique. Après quelques jours passés ensemble, Julie va tenter de retourner chez les survivants. Voilà à peu près le seul moment où il se passe quelque chose. On découvre les « osseux », qui sont des zombies plus avancés dans leur décomposition (ils sont donc des squelettes), ce qui les rend plus forts et plus rapides que les autres zombies. Non attendez… Il n’y a aucune logique là-dedans, bienvenue chez Warm Bodies !

Bref on passera le scénario guimauve à souhait (les autres zombies ressentent eux aussi l’amour, ils veulent aider les vivants, Julie ramène R à son père pour lui montrer que les gens peuvent changer, ils marchent sur des arc-en-ciels, c’est très sympa) et les scènes de bataille introuvables – nous sommes bien dans un film de zombie, oui. Les personnages secondaires sont creux voire inexistants, aucun des personnages principaux (il n’y a que R et Julie, pas de quoi se mélanger les pinceaux) n’a de personnalité vraiment recherchée, et Julie ressemble d’ailleurs beaucoup trop à Kristen Stewart pour être crédible. Le scénario est plein de contradictions (R nous explique qu’un zombie ne peut pas dormir alors que la veille Julie s’est échappée pendant son sommeil, il tape la discute tranquille avec elle alors que 3 jours avant il pouvait difficilement dire un mot) et il est très lent. Les zombies sont moches, les osseux encore pire, ils n’ont d’ailleurs aucune utilité dans le scénario. Les forces de l’ordre sont une grande farce blindée de clichés et enfin, la bande-son est ennuyeuse. Vous comprendrez que j’ai beaucoup d’estime pour Warm Bodies. Ah, et ne vous fiez pas à la bande annonce, il n’y a pas d’humour dans ce film.

R-Warm-Bodies
(Voici la tête que j’avais pendant à peu près tout le film)

Ah si, je dois dire qu’à un moment j’ai eu peur, lorsque Julie et l’un des deux personnages secondaires sans grand intérêt maquillent R pour le faire passer pour un vivant et que commence la musique de Pretty Woman Rassurez-vous, elles le disent elles-mêmes, c’est une blague de mauvais goût (haha).

Bon allez, je triche un peu : c’est vrai que Warm Bodies est carrément une histoire d’amour et pas du tout une histoire de survie sur fond apocalyptique – mon angle d’attaque était déjà mal placé. Mais alors zut, collez-moi un vampire dans l’histoire et laissez les zombies tranquilles ! Il y a beaucoup trop d’aspects de la vie avec les zombies qui sont passés à la trappe pour que ce soit un bon film, même d’amour !

Je n’avais vraiment pas envie de le dire, mais Warm Bodies est un mauvais Twilight (déjà que Twilight était mauvais) avec un zombie à la place du vampire. Et je ne suis pas de mauvaise foi. Sérieusement. J’ai été gentille avec [REC]3.
Je pense tout simplement qu’Isaac Marion a voulu nous écrire une bonne vieille romance sur fond original, et comme les vampires c’est trop mainstream, il a choisi les zombies (c’est vrai que ce n’est paaas du tout mainstream en ce moment les zombies), sauf que pas de bol, il n’y connaît visiblement rien. Après, ne me demandez pas pourquoi un obscur réalisateur a voulu adapter ce roman à l’écran.

WarmBodies-2
(De la bagarre ? Non, 1min30 du film à tout casser)

Ne regardez pas ce film ! En plus, son titre en québequois c’est Zombie malgré lui.

Désolée, la prochaine fois je parlerai d’un bon film, et j’aurai des tas de choses sympa à dire, promis !

Jolly S.

Publicités
Cet article, publié dans Mini revues, Zombies, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Mini revue : Warm Bodies

  1. Tu R. gote un peu non ? 🙂

    • Jolly Slasher dit :

      Haha. Non sérieusement, même si je mets de côté le fait que je n’ai pas aimé le scénario, j’ai trouvé ce film très mauvais, au niveau des personnages, du rythme, c’était très bâclé je trouve. Il ne me manque plus qu’à lire le livre pour me faire une idée plus précise du travail, mais… On verra ça plus tard ^^

      • Non mais tu as raison. Un zombie n’a pas à éprouver de sentiment… C’est de la viande morte et puis c’est tout. C’est fou ce besoin de coller de bons sentiments partout! Vampires, zombies, loup garous… Ce sont des machines à tuer bon sang ^^

      • Jolly Slasher dit :

        Je n’arrive pas à savoir si tu es ironique ou pas ^^

  2. Non je suis sérieux 🙂

  3. Allyx dit :

    Moi j’ai trouver le film vraiment bon et même meilleur que twilight et oui, ça fonctionne parce que les zombies dorment mais ne RÊVE pas..! Le seul inconvénient..:
    CE FILM N’EST PAS ASSEZ LONG…J’EN VEUX PLUS!!!

    P.s.:Le film est tordant de rire!!!😂😜😝

  4. Slas#er dit :

    film trop court à mon goût ; j’espère qu’ils feront des suites comme pour Twilight :
    -Zombie malgré lui
    -De nouveau zombie
    -Encore et toujours zombie
    -Zombie : la fin
    -Zombie : la résurrection
    -Zombie pour toujours

  5. Yann dit :

    Et dire que j’ai regretté de l’avoir loupé à l’époque.
    Par curiosité plus que par réelle envie…
    J’ai bien fait on dirait, Merci. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s